Pourquoi Nubo ?

Le contexte

Aujourd’hui, de larges pans de notre vie se trouvent sur internet : courriels, photos, documents partagés, agendas, recherches, achats en ligne… De nombreux services fournis par des grandes entreprises privées rendent la vie des utilisateurs et des utilisatrices facile et plus confortable. Leur gratuité, toutefois, n’est qu’apparente.

Ces entreprises centralisent de gigantesques quantités de données personnelles dont elles peuvent tirer profit. Des publicités ciblées à la revente aux courtiers de données, les produits au cœur de leur business ne sont pas les services qu’elles fournissent, mais les données qu’elles collectent.

Ces tractations se déroulent en coulisse, sans que l’utilisateur n’en ait vraiment conscience ou souvent encore sans son consentement explicite. Elles se font en dehors de tout contrôle public, sans préoccupations de leurs effets sur la société.

Pourtant, on constate que :

  • Le grand public est de plus en plus sensibilisé à la question de la vie privée et aux abus dans l’exploitation des données. Les scandales liés aux usages abusifs des données personnelles et les atteintes à la vie privée se multiplient sans que les entreprises n’apportent de réponses convaincantes. La prise de conscience s’accroit et ces questions sont de plus en plus présentes dans l’espace public.
  • Les solutions techniques libres et ouvertes existent et sont de plus en plus accessibles, sures et fiables. L’architecture logicielle d’internet est d’ailleurs fondamentalement ouverte et accessible à tous. Enfin, l’Europe est la première productrice de logiciels libres, ce qui met toute une série d’outils à notre disposition.
  • Des modèles économiques qui correspondent à nos valeurs sont possibles et certains sont mis en œuvre un peu partout. Il existe un grand nombre d’entreprises de services numériques qui ne basent pas leur modèle économique sur la revente des données ou sur la publicité.

L’objectif

Nubo permet aux utilisatrices et utilisateurs de reprendre le contrôle de leurs données personnelles : ils peuvent ramener leur vie numérique dans une structure locale, tangible, humaine ; ils en gardent la maitrise en prenant part à la vie de la coopérative.

Ces quinze dernières années, en Belgique et ailleurs, de nombreuses associations ont travaillé à promouvoir le logiciel libre et un internet neutre, ouvert et solidaire, ainsi qu’à offrir des services en ligne indépendants. Avec le temps, quelques conclusions peuvent être tirées de cette expérience :

  • les solutions techniques actuelles sont le plus souvent utilisées par des personnes informées et nécessitent parfois des compétences techniques que tout le monde n’a pas ;
  • internet change rapidement et, même s’il y a des avancées positives, certaines de ses grandes directions sont inquiétantes ;
  • des alternatives sont possibles, mais le travail bénévole ne suffira pas à en assurer la viabilité sur le long terme.

Plusieurs associations belges se sont regroupées pour mettre leurs forces en commun et proposer le projet Nubo : une coopérative de citoyennes et citoyens visant à fournir des services numériques éthiques et respectueux de la vie privée, le tout dans un cadre économiquement pérenne.

Les valeurs

  • Nubo respecte et protège notre vie privée.

En achetant des parts, les coopérateurs et coopératrices sont copropriétaires de l’infrastructure. Nous savons où sont stockées les données et comment elles sont traitées. Elles ne peuvent pas être consultées ni utilisées hors de notre contrôle.

  • Nubo est une coopérative à finalité sociale.

En prenant, ensemble, les décisions qui comptent, nous nous assurons que la coopérative restera toujours au service de ses utilisatrices et utilisateurs. La structure assure la transparence et un mode de gestion démocratique.

  • Nubo est un réseau à taille humaine.

En prenant part à une structure locale, nous favorisons l’emploi local et l’économie locale. La coopérative promeut la rencontre, l’échange et l’entraide. Nous ne confions pas nos données à des machines. Nous confions les machines à des êtres humains.

— Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire le business plan.

partager :