Internationalité de Nubo ?

Image
image: NuclearVacuum, Spesh531 (wikipedia) CC BY-SA 3.0

Image par NuclearVacuum et Spesh531 (wikipedia) CC BY-SA 3.0

 

David nous a écrit sur hello@nubo.coop :

Salut,

J'ai lu un rapport de l'atelier « Gemeinsame Infrastruktur » à la FrOSCon auquel Agnez et Martin ont participé.

J'y apprends que vous allez proposer des services à des clients en Belgique, et que ce sera multilingue. Pourquoi alors ne pas les offrir dans le monde entier, puisque beaucoup de personnes parleront l'une des quatre langues proposées ?

Cela demande peut-être plus de travail et ne va pas dans le sens de la décentralisation, mais en attendant que tous les pays aient leur propre coopérative d'hébergement éthique, ce serait bénéfique pour de nombreuses personnes. De plus cela permettrait à l'hébergement d'être plus rentable et donc de faire baisser les prix.

Bien à vous,

David

---

Notre réponse :

 

Salut David,

Merci pour ton message, et merci également à Jan Ulrich pour son rapport sur hasecke.eu !

En principe, rien n'empêche d'utiliser les services de Nubo hors de la Belgique, mais ce n'est pas dans cette direction que nous allons nous concentrer. Un des objectifs principaux de notre projet est d'être un acteur local.

Bien sûr, d'un point de vue technique, il n'y a aucune raison de se confiner à l'intérieur de nos frontières pour des services en ligne. Cependant, nous ne voulons pas n'être qu'un acteur de plus qui propose des adresses électroniques et du cloud. Nous souhaitons rester à taille humaine : un projet d'êtres humains pour d'autres êtres humains que nous pourrions rencontrer « en vrai ».

Nous désirons notamment contribuer à l'émancipation technique de chacun en organisant des ateliers et en trouvant des « ambassadeurs » disposés à aider les autres. Nous voulons que Nubo s'intègre ainsi dans le réseau d'entraide existant dans le paysage associatif belge.

Il y a aussi des raisons légales pour préférer un fournisseur local. On peut en effet penser que notre vie privée est, en théorie, mieux défendue dans son propre pays, lequel devrait protéger les intérêts de ses citoyens. Si ce n'est pas le cas… c'est là qu'il faut essayer de changer les choses ! et réclamer des droits numériques valables et militer auprès de ses représentants politiques. Bon, ce n'est évidemment pas toujours facile, mais si nous ne croyions pas que les actions citoyennes peuvent porter des fruits, que nous reste-t-il ?

Il pourrait aussi arriver de devoir se défendre juridiquement (même si on espère que ça n'arrivera pas). Dans ce cas, il est plus facile de dépendre d'une législation locale.

Le multilinguisme belge n'est pas toujours facile à gérer, mais – on reste positif ;) – la Belgique a l'avantage de ne pas être grande, du coup, organiser des rencontres dans ses différentes régions n'est pas impossible.

Les futurs utilisateurs de Nubo seront copropriétaires de la coopérative. Il est très important qu'ils puissent s'impliquer dans la vie et l'avenir de la structure. C'est eux qui écriront les conditions d'utilisation. Ils feront partie de l'assemblée générale et auront un droit de vote pour les décisions importantes.

Ce à quoi nous rêvons, c'est qu'il y ait des structures semblables partout, que chacun puisse trouver un hébergeur libre près de chez lui à qui il pourra confier ses données. Il en existe déjà beaucoup, mais ils manquent de visibilité. Avec un peu de chance ça va s'améliorer.

Donc… bienvenue chez Nubo, en tant qu'utilisateur ou coopérant, mais attends-toi à vite comprendre qu'on chouchoute surtout les gens proches. :)

Cordialement,

Agnez pour Nubo