Questions fréquentes

  • 1. Le projet

    • C'est quoi Nubo ?

      Nubo est une coopérative d’utilisateurs et d’utilisatrices qui propose des services en ligne éthiques et promeut un internet neutre, libre, décentralisé et solidaire. Cette éthique s’oppose à la collecte et la centralisation des données personnelles à des fins mercantiles ou de profilage.

    • Qui est derrière Nubo ?

      Nubo est portée par une équipe de personnes qui travaillent au quotidien sur le projet. La coopérative a été fondée par six structures belges (cinq ASBL et une coopérative) qui partagent des valeurs communes.

    • Que signifie « Nubo » ?

      « Nubo » signifie « nuage » en espéranto, tout comme « cloud » en anglais ! L’espéranto est une langue construite dont l’idée est de bâtir un pont entre les cultures et faciliter la communication.

    • Quand les services seront-ils accessibles ?

      Nubo est actuellement dans la phase d’appel aux coopératrices et coopérateurs. Une fois que l’objectif de financement sera atteint, la phase de développements techniques et de tests pourra commencer. Les étapes sont décrites dans cette page.

    • Où en est le projet ?

      Aujourd’hui, Nubo est au cœur de sa phase de financement ! La page d’accueil est mise à jour régulièrement avec le montant actuellement réuni. Une fois le montant nécessaire atteint, la coopérative pourra entrer dans les prochaines étapes.

    • Y a-t-il d'autres projets comme Nubo ?

      Oui ! La coopérative est née d’un partenariat entre des associations et une coopérative belges actives depuis des années dans internet et les logiciels libres. Ces structures sont présentées sur cette page.

      De plus, Nubo est connectée à d’autres projets. En particuliers aux réseaux des CHATONS et des LibreHosters dont l’objectif est de rassembler les porteurs de services en lignes respectueux des données personnelles et de la vie privée.

  • 2. L'offre

    • Nubo offrira quels services, exactement ?

      Nubo fournira du mail et du cloud, c’est-à-dire :

      • Des adresses électroniques : une boite mail hébergée chez Nubo, en Belgique, avec vos adresses personnelles.
      • Un cloud personnel, c’est-à-dire un espace de stockage en ligne accessible depuis vos ordinateurs, téléphones ou tablettes. Cet espace permet la synchronisation entre vos appareils ainsi que le partage de vos fichiers avec qui vous le voudrez.
      • Nubo permettra aussi de synchroniser ou partager les calendriers et les carnets d’adresses.

      Des services annexes sont également prévus ou pourront être ajoutés par la suite, comme des outils d’écriture collaborative, de sondages, de transfert de fichiers ou des médias sociaux décentralisés.

      Vous pouvez trouver plus d’informations sur cette page.

    • À qui s'adresse Nubo ?

      Nubo s’adresse à toutes et tous ! Pas besoin d’être un expert ou d’avoir des connaissances avancées, l’objectif de Nubo est de proposer une alternative aussi facile que les services en ligne dont on a l’habitude.

      Les services ont d’abord été pensés pour les particuliers mais peuvent convenir aux petits groupes (familles, groupes de travail, TPE, indépendants, petites associations…).

    • Les services sont-ils disponibles pour les petites entreprises et les associations ?

      L’offre s’adresse aux particuliers et aux familles, de même qu’aux petites entreprises et aux indépendants.

      Cependant, Nubo ne fait pas d’offre personnalisée et n’a pas vocation à gérer des associations ou des structures plus conséquentes (écoles, entreprises avec plusieurs départements, grandes associations, etc.).

      Si vous avez des besoins plus spécifiques ou souhaitez un développement de quelque chose d’entièrement adapté, vous pouvez vous adresser à Domaine Public asbl, Nestor cvba ou Tactic asbl

    • Peut-on utiliser les services de Nubo sans être coopérateur ou coopératrice ?

      Oui, Nubo s’adresse à tout le monde, y compris aux personnes qui ne souhaitent pas devenir coopératrices. Le prix demandé sera cependant un peu plus élevé pour ces dernières (de l’ordre d’un euro mensuel).

      Notre offre de services est décrite sur cette page.

    • Cela ne va pas être trop compliqué de déménager chez Nubo ?

      Non. Nubo souhaite faciliter le déménagement vers et depuis ses services.

      Nubo fait la promotion d’un internet libre, ouvert, neutre et décentralisé et défend l’autonomie des utilisateurs et utilisatrices. Cela n’est possible que si chacun peut librement choisir et changer de fournisseur de services.

      Durant la phase de développement technique, il est prévu que la coopérative mettent en place des tutoriels pratiques et des accompagnements pour que chacune et chacun puisse déplacer ses données le plus simplement et le plus rapidement possible. C’est souvent plus simple qu’on ne le croit ! Et si ça se complique un peu, nous pourrons le faire ensemble.

    • Combien est-ce que cela coutera ?

      Les prix prévus actuellement peuvent changer en fonction du développement de la coopérative et des choix qui seront fait en assemblée générale (puisque c’est l’ensemble des coopératrices et coopérateurs qui décide !). Toutefois, Nubo veut proposer un prix qui soit accessible et juste : un prix de départ que tout le monde peut se permettre et pas de marge excessive (chaque euro revient à la coopérative).

      Il est prévu un prix de base de 2,5 € par mois pour 5 Go. Jusque 10 Go, chaque gigaoctet supplémentaire coute 0,5 € par mois avec un prix régressif après 10 Go. Le prix ne concerne que ce quota, chacune et chacun peut disposer d’autant de boites électroniques ou de comptes cloud qu’il le souhaite sur son espace disque. Cet espace pourra être agrandi ou réduit facilement, afin que le prix reste le plus juste possible : on paie pour ce qu’on utilise.

    • Nos propres serveurs ? Comment ça ?

      La coopérative repose sur le principe fondamental qu’elle doit posséder les serveurs qu’elle utilise. Cela garantit qu’elle contrôle ce qui s’y passe et garde la maitrise des données qui y sont stockées.

      Nubo s’est fixé certains objectifs : avoir la plus grande indépendance possible, pouvoir gérer les serveurs facilement et localement, minimiser l’impact environnemental et social.

      Une fois que le financement aura réunit les fonds suffisants, la coopérative achètera les serveurs nécessaires et les installera dans un centre de données en Belgique. Le choix du centre de données est encore à l’étude et tient compte des conditions ci-dessus.

    • Quels sont les choix techniques ?

      Du point de vue technique, Nubo est en train de préparer le terrain. Plusieurs choix de base sont faits mais peuvent encore évoluer avec le cahier des charges et les développements en cours ou à venir.

      La coopérative souhaite être la plus transparente possible, mais détailler les solutions techniques est encore prématuré. Une fois que les choix seront définitifs, leur description sera disponible.

      Si vous souhaitez en savoir plus, contactez-nous.

  • 3. Prendre des parts

    • Pourquoi prendre des parts ?

      Il y a de nombreuses raisons de devenir coopérateur ou coopératrice :

      • Vous soutenez un projet éthique qui respecte vos données personnelles et votre vie privée en ligne ;
      • Vous permettez à ce projet local de voir le jour au plus proche de vous ;
      • Vous participez aux décisions de la coopérative avec l’ensemble des coopérateurs et coopératrices ;
      • Vous savez où se trouvent vos données, les serveurs qui les hébergent et les personnes qui s’en occupent ;
      • Vous aurez accès aux services aussitôt disponibles et au meilleur prix possible (ce sera un peu plus cher sans parts) ;
      • Vous pouver bénéficiez du tax shelter (et parce que de toute façon, l’argent à la banque ne rapporte rien).
    • Qui peut prendre des parts ?

      Tout le monde peut devenir coopératrice ou coopérateur de Nubo. La seule condition est de partager les valeurs qui charpentent Nubo et de vouloir rejoindre le projet. Les personnes mineures peuvent également devenir coopératrices (les droits et obligations liées à cet état sont alors exercés par leurs tuteurs).

      Il y a toutefois un plafond légal de 5 000 € par personne dans le cadre de l’appel public. Ce qui nous laisse tout de même un peu de marge pour prendre plusieurs parts !

      Si vous souhaitez investir plus, veuillez prendre contact avec nous.

    • Pourquoi acheter plusieurs parts ?

      Le prix des parts a été fixé à 25 € pour permettre au plus grand nombre de devenir coopérateur ou coopératrice. La coopérative se basant sur le principe d’« une personne, une voix », avoir plusieurs parts ne donne pas plus de droits. Une seule part suffit déjà pour faire partie de l’aventure !

      Cependant, les parts que vous achetez représentent un investissement financier. L’objectif de la coopérative n’est pas l’enrichissement, mais elle n’interdit toutefois pas le partage de dividendes. Cette distribution éventuelle est décidée chaque année en assemblée générale et est légalement plafonnée à un maximum de 6 % de la valeur des parts.

      Plus qu’un investissement financier, acheter plusieurs parts, c’est soutenir le projet et ses valeurs. En période de financement, le nombre de parts achetées par chacun et chacune accroit les chances que Nubo voie le jour dans les meilleures conditions possibles !

    • Quels sont les moyens de paiement possibles ?

      La coopérative accepte la plupart des moyens de paiement classiques : virements bancaires par Bancontact, cartes de crédit, applications de payement des différentes banques, etc.

      Pour des raisons tant financières qu’éthiques, les virements simples et virements interbancaires sont préférés. En effet, les autres moyens de paiements soit coutent quelque chose à Nubo, soit vous prennent un supplément.

    • Puis-je bénéficier du tax shelter ?

      Tout particulier qui investit dans Nubo peut, grâce au mécanisme du tax shelter, bénéficier d’une réduction d’impôt de 45 % des montants investits dans Nubo.

      Cette réduction est acquise très simplement grâce à une attestation que Nubo vous délivrera et dont nous enverrons une copie à l’administration fiscale.

      La condition est toutefois de conserver vos parts pendant 48 mois minimum. Le montant est limité aux investissements d’un motant ne dépassant pas 5 000 € par personne physique.

      Plus d’informations sur le tax shelter.

    • Qu'est-ce que le tax shelter ?

      Le tax shelter est un incitant fiscal mis en place par l’état belge pour que les citoyens et citoyennes puissent aider les sociétés débutantes. Tout particulier qui investit dans Nubo peut dès lors bénéficier d’une réduction d’impôt de 45 % des montants investis.

      La seule condition est de conserver vos parts pendant 48 mois (4 ans), mais les parts sont faites pour durer ! Vous n’avez rien à faire, Nubo se charge de tous les papiers, vous recevrez une attestation et les informations nécessaires seront transmises à l’administration fiscale.

      (Le montant investi bénéficiant du tax shelter est limité à 5 000 €, voir la question « Qui peut acheter des parts ? ».)

      Plus d’informations sur le tax shelter.

    • Une association ou une entreprise peut-elle acheter des parts ?

      Les personnes morales peuvent devenir coopératrices de la même façon que les particuliers. Du moment que votre structure est en accord avec les valeurs de Nubo, vous pouvez acheter des parts en son nom. Il faudra alors qu’une personne soit nommée au sein de la structure, c’est elle qui sera chargée de la représenter auprès de la coopérative.

      Si votre société ou association souhaite collaborer ou soutenir la coopérative d’une autre manière ou si vous voulez tout simplement entrer en contact avec Nubo, n’hésitez pas à nous contacter.

    • Que se passe-t-il après l'achat de parts ?

      Une fois le paiement confirmé, vous recevez un courrier électronique reprenant les informations d’achats et le nombre de parts que vous avez achetées.

      Nubo ne fournit pas d’attestation ou de certificat de coopérateur par la poste. La coopérative conserve un registre des parts et transmettra en temps voulu les attestations nécessaires pour bénéficier du tax shelter.

      Vous serez dès lors invité aux assemblées générales et aux différents moyens de participer, si vous le souhaitez, à la vie de la coopérative.

    • Peut-on donner ou revendre des parts ?

      Les parts peuvent être cédées ou revendues à d’autres personnes. Le ou la bénéficiaire doit être en accord avec les valeurs de Nubo et le transfert sera finalisé une fois validé par le conseil d’administration de la coopérative. La seule condition est donc l’accord de toutes les parties : vendeur, acheteur et Nubo (via son conseil d’administration).

      Il est également possible de demande à Nubo de racheter vos parts (sur base d’un calcul spécifique expliqué à l’article 15 des statuts). Dans ce cas, il y a davantage de conditions spécifiques. En effet, la coopérative ne peut pas racheter de parts si les fonds ne sont pas suffisants et peut décider si nécessaire de reporter ou d’étaler le remboursement des parts. Ce n’est donc malheureusement pas prévu dans les premières années de vie de la coopérative.

  • 4. Valeurs et principes

    • Pourquoi une coopérative ?

      Une coopérative agit dans l’intérêt commun de ses membres en suivant des principes de gestion démocratique et transparente.

      La forme coopérative permet que les coopérateurs et coopératrices, en achetant des parts, possèdent chacun et chacune une partie des serveurs et puissent participer aux décisions. Ce principe est une condition nécessaire au développement de services en ligne réellement éthiques et solidaires.

    • Pourquoi une coopérative à finalité sociale ?

      Une coopérative à finalité sociale, par rapport aux coopératives simples, suit une série de principes contraignants et poursuit un objectif social. Ces principes rejoignent les objectifs et les valeurs défendus par Nubo qui s’est donc naturellement constituée en coopérative à finalité sociale (SCRL-FS).

      Nubo a également obtenu l’agrément du Conseil National de la Coopération qui garantit que la coopérative fonctionne dans le respect des valeurs et des principes coopératifs et promeut un entrepreneuriat socialement responsable, solidaire, démocratique et sans but spéculatif.

      Vous pouvez en savoir plus sur les conditions d’agrément des sociétés coopératives sur cette page.

      Il faut noter que le code des sociétés vient de changer (le premier mai 2019). Les nuances entre coopératives classiques et à finalité sociale ont évolué et il est encore difficile d’en tirer toutes les conséquences. Ceci ne change toutefois rien au fait que Nubo ait obtenu l’agrément du CNC et suive des principes contraignants.

    • Pourquoi un acteur local pour des services en ligne ?

      Même si internet nous permet de joindre presque instantanément n’importe quel point de la planète, un projet local présente des avantages importants :

      • Cela permet de savoir où se trouvent nos données et de connaitre la juridiction dont elles dépendent.
      • Cela permet d’aller à la rencontre de ceux et celles à qui nous confions nos données.
      • Cela permet de construire un réseau d’entraide et de rencontres autour des sujets techniques et sociétaux du numérique.
      • Cela permet de relocaliser une économie que l’on présente à tort comme immatérielle.
    • Pourquoi des logiciels libres ?

      Les logiciels libres sont les seuls que l’on peut vraiment connaitre et modifier à notre guise. Ils sont aussi plus robustes et résilients que les logiciels privatifs. Ils répondent donc aux besoins techniques de Nubo.

      De plus, ce qui est développé en logiciel libre revient à la communauté. Non seulement ils répondent aux besoins techniques de la coopérative, mais ils répondent donc aussi aux valeurs et au type de société que Nubo veut promouvoir.

      Enfin, l’idée du « libre » n’est pas limitée aux outils numériques. Nubo souhaite que la liberté soit au cœur du projet, tant dans ses outils que dans le réseau que la coopérative contribue à coconstruire.

    • Quelle est l'ambition de Nubo ?

      L’une des raisons qui a contribué à la naissance du projet est de résister à la centralisation massive de nos données personnelles. Nubo permet à l’ensemble de ses utilisatrices et utilisateurs de mettre en commun des ressources pour répondre aux besoins de leur vie numérique au quotidien. La coopérative doit donc atteindre une taille critique suffisante pour répondre de manière pérenne à cet objectif.

      Nubo souhaite en outre être assez solide pour remplir un rôle positif pour la société : former les utilisateurs, soutenir l’émancipation numérique, participer à la protection des communs sur internet, etc. Il faut aussi pouvoir soutenir d’autres associations ou des initiatives qui vont dans la bonne direction.

      Cependant, Nubo veut rester une coopérative à taille humaine : en cela il y a une certains limite qu’elle ne souhaitera pas dépasser. Si l’humain s’efface un jour derrière la technique, l’administratif ou la logistique, alors plutôt qu’à s’étendre, il faudra penser à multiplier Nubo !

  • 5. Finances et légal

    • Comment se finance le lancement de Nubo ?

      La première source de financement de Nubo sont les achats de parts par les coopérateurs et coopératrices. Ces parts constituent le capital de la coopérative et lui permettent de faire les investissements nécessaires à son développement.

      Ces contributions se font par l’appel public à l’épargne suivant les modalités offertes aux coopératives à finalité sociale. Cet appel public à l’épargne est limité à 5000€ par personne, et à un montant total de 500 000€

      Ce financement est complété par la participation de structures et associations partenaires proches et d’investissements privés (dits « qualifiés »).

      Ces capitaux pourront ensuite être doublés, jusqu’à un certain seuil, par des fonds de soutien (fonds CoopUS de la Région de Bruxelles-Capitale). Les prêts bancaires ne sont envisagés qu’en dernier recours.

      Vous pouvez en savoir plus dans la page concernant les prochaines étapes.

    • Quels sont les statuts de Nubo scrl-fs ?

      Les statuts sont le document légal signé par les fondateurs devant le notaire. Ils définissent les bases du fonctionnement de la coopérative.

      Ils sont disponibles sur cette page ou sur le site du moniteur belge.

    • Y a-t-il plusieurs types de parts ?

      Si l’appel à coopérateurs et coopératrives concerne un seul type de part, les statuts de Nubo en prévoient en fait trois.

      • Les parts « ordinaires », destinées au plus grand nombre, mais limitée à 200 par personne (soit 5 000 €). Ce sont ces parts qui sont en vente de manière publique.
      • Les parts des « garants » (et garantes), réservées aux structures ou personnes qui ont un engagement spécifique envers l’objet social de Nubo.
      • Les parts des « promoteurs » (et promotrices), pour les structures (ou les personnes) souhaitant investir plus de 5 000 € dans Nubo.

      Chez Nubo, chaque personne qui détient une part a une voix, quels que soit le type ou le nombre de parts.

    • Pourquoi y a-t-il des garants et quel est leur rôle ?

      Les garants et garantes ont un pouvoir spécial mais limité à la modification de l’objet social de la coopérative. C’est-à-dire que toute proposition de changement de l’objet social doit passer par le parrainage de deux garantes ou garants pour pouvoir être débattue en assemblée générale. Cela permet de s’assurer que Nubo reste fidèle à ses principes.

      Les premières garantes de la coopérative sont les structures fondatrices. Les garants et garants sont élus en assemblée générale par une double majorité, celle de l’ensemble des coopérateurs et coopératrices et celle des autres personnes garantes.

    • Comment et quand la coopérative sera-t-elle rentable ?

      Les revenus réguliers de Nubo seront les abonnements. De l’ordre de quelques euros par mois par personne utilisatrice des services, ils devront permettre à la coopérative de payer ses dépenses courantes et d’être la plus autonome possible.

      Nubo sera rentable quand elle aura réuni environ 2 000 utilisateurs et utilisatrices. Cet objectif devrait être atteint d’ici 2021 ou 2022.

      Nubo ne ferme pas non plus la porte aux subsides ou à d’éventuels autres financements tout en veillant à préserver ses valeurs et son autonomie.

    • Y a-t-il un risque que je perde mon investissement ?

      Il y a toujours un risque lié aux investissements.

      Toutefois, Nubo s’efforce de minimiser ce risque. Plusieurs scénarios sont prévus afin d’anticiper les obstacles et les problèmes, un tableau de bord en interne permet de relever des indicateurs permettant à la coopérative de naviguer du mieux possible jusqu’à la rentabilité. De plus, les investissements les plus importants ne seront fait qu’une fois les montants nécessaires atteints.

      Quoiqu’il arrive, pour les coopératrices et coopérateurs ordinaires, le risque est limité au montant investi et en aucun cas au-delà (c’est-à-dire que, dans le pire des cas, vous perdez les parts achetées, rien de plus).

    • Comment les bénéfices sont-ils affectés ?

      Les bénéfices dégagés ne sont pas immédiatement reversés aux personnes associées. S’ils le sont, c’est sur vote de l’assemblée générale et plafonné à 6 % des parts. 5 % des éventuels bénéfices doivent légalement être affectés au fonds de réserve de la coopérative.

      Une autre partie de ces bénéfices est affectée à la formation et l’information internes et externes à la coopérative. Ceci inclut de la sensibilisation et le développement d’outils. Une partie sera aussi reversée à la collectivité, en finançant des développements de logiciels libres et en soutenant d’autres projets aux valeurs proches.

    • Que sera-t-il fait des données personnelles ?

      Nubo ne fera rien des données que vous lui confiez, à part les héberger sur les disques durs de la coopérative pour votre propre usage (et rien que celui-là). Nubo est fondée sur le respect de la vie privée et des données de ses utilisatrices et utilisateurs. Elle ne les revendra pas, ne les donnera pas et met tout en œuvre pour les protéger au maximum.

      L’utilisation des services de Nubo génère également une série de données à caractère personnel, par exemple les statistiques de connexions, les informations d’accès, etc. La coopérative a besoin de ces informations pour gérer les services ou les améliorer, ainsi que pour détecter les problèmes ou les corriger. Nubo utilise des outils de statistiques et de monitoring internes, ne les partage pas, les sécurise et limite leur usage au strict nécessaire. Plus d’informations seront disponibles lorsque les services seront fonctionnels.

      Si vous avez des questions, vous pouvez lire la politique de confidentialité ou vous adresser au responsable de traitement des données.

    • Est-il possible de gagner de l'argent avec Nubo ?

      À partir du moment où Nubo est rentable, il n’est pas impossible que la coopérative reverse des dividendes. Chaque année, si l’activité dégage des bénéfices, l’assemblée générale décide s’il y a ou non versement de dividendes et, si oui, dans quelle proportion. Ceux-si sont légalement limités à 6 % de la valeur des parts.

      Bien sûr, investir dans Nubo et acheter des parts, c’est surtout adhérer au projet et lui permettre d’exister dans de bonnes conditions ! Nous ne pouvons apporter aucune garantie sur le rendement du capital investi.

  • 6. Kézako ? Terminologie

    • Qu'est-ce qu'une coopérative (SCRL) ?

      La coopérative est l’une des formes juridiques que peut prendre une société. Le sigle SCRL signifie « société coopérative à responsabilité limitée ». Une coopérative d’utilisateurs et d’utilisatrices, comme Nubo, leur permet de devenir associés et associées de la société et d’être ainsi partie prenante de la coopérative.

      Le portail des services officiels belges définit la coopérative comme suit (extrait) : « Ce statut juridique favorise la démocratie interne (avec le principe un homme, une voix) et la redistribution des bénéfices en fonction de l’activité réalisée avec la coopérative (plutôt qu’en fonction des capitaux investis). L’entrepreneuriat coopératif est approprié pour construire des projets communs dès lors qu’un certain nombre de clients, de fournisseurs ou d’employés ont une volonté commune d’entreprendre en dehors d’un but purement spéculatif.  »

      La responsabilité limitée, par opposition à la responsabilité illimitée, signifie que les personnes associées n’engagent dans la coopérative que leur apport. La responsabilité des coopérateurs et coopératrices est limitée aux montants des parts qu’ils et elles ont achetées.

    • Qu'est-ce qu'une coopérative à finalité sociale (SCRL-FS) ?

      La coopérative à finalité sociale (FS) est une coopérative guidée par un but social bien défini et fonctionne avec des garanties d’un fonctionnement démocratique encadré par la loi.

      Une coopérative à finalité sociale suit ainsi certaines règles précises :

      • La poursuite de la finalité sociale est essentielle et doit se refléter notamment dans l’utilisation des moyens et des bénéfices de la coopérative ;
      • La distribution éventuelle de dividendes est limitée à 6 % maximum de la valeur des parts ;
      • Le processus de décision interne doit être démocratique : chaque coopérateur détient au maximum 10 % des voix (chez Nubo, c’est une personne, une voix !) ;
      • Les travailleuses et travailleurs sont associés aux processus de décisions et la coopérative doit leur proposer de prendre une ou des parts ;
      • Toute personne qui le souhaite peut devenir coopératrice sans discrimination (la seule condition de Nubo est d’adhérer à ses valeurs).

      Vous pouvez en savoir plus sur les conditions d’agrément des sociétés coopératives sur cette page.

    • Qu'est-ce que le cloud ?

      Le cloud, c’est le fait de délocaliser des traitements informatiques ou du stockage de données. Les débits de plus en plus confortables d’internet permettent d’envoyer facilement des données à d’autres machines plus puissantes, avec plus d’espaces, avec plus de bande passante ou connectée en permanence au réseau.

      Pour les particuliers, le cloud, c’est surtout du stockage et de la synchronisation de documents, photos, notes, etc. Ces services sont devenus indispensables depuis l’apparition des smartphones et la multiplication des appareils connectés.

      Vous connaissez sans doute déjà des services de clouds personnels comme Apple iCloud, Google Drive, DropBox, etc. Le fonctionnement sera le même chez Nubo, mais géré et hébergé par une coopérative plus proche de vous.

      Le cloud, c’est aussi la synchronisation des calendriers et des carnets d’adresses. Ces services sont parfois associés aux adresses électroniques, mais reposent sur le même principe : passer par un serveur tiers pour sauvegarder et synchroniser les données.

      Si vous avez un smartphone, il y a des chances qu’il synchronise votre carnet d’adresse et vos calendriers avec Google Agendas, Google Contacts ou les services similaires d’Apple iCloud.

    • Qu'est-ce que le « LibreHosters Network » ?

      Le réseau LibreHosters est, à l’instar des CHATONS, né du besoin de mutualiser les ressources de structures souhaitant proposer des alternatives à la collecte et la centralisation des données personnelles. Anglophone, il émerge d’acteurs internationaux désireux de réfléchir ensemble à des solutions pérennes autour de ces questions. Nubo était présente à sa fondation en novembre 2018 !

      Vous pouvez en savoir plus sur le site du réseau : https://libreho.st.

    • Qu'est-ce que les « CHATONS » ?

      Le réseau des CHATONS est le « Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires ». Il a été initié par l’association Framasoft en 2016, à la suite de leur campagne «  Dégooglisons internet ».

      L’idée est de construire un réseau solidaire d’acteurs éthiques disséminés sur un large territoire. Le collectif permet d’unir les forces et d’échanger sur les expériences et les outils. Nubo participe à ce mouvement d’essaimage et de décentralisation.

      Vous pouvez en savoir plus sur le site du réseau : https://chatons.org.

    • Qu'est-ce qu'un logiciel libre ?

      La page de Wikipédia l’explique bien : « Un logiciel libre est un logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication par autrui en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement, ceci afin de garantir certaines libertés induites, dont le contrôle du programme par l’utilisateur et la possibilité de partage entre individus. »

      Les logiciels libres représentent plus que de simples outils techniques pratiques pour Nubo : ils sont la pierre angulaire du projet et portent en soi des valeurs essentielles que la coopérative partage.

      Nubo défend leurs atouts socioéconomiques et leurs avantages par rapport aux objectifs d’indépendance, d’émancipation numériques et de solidarité. Ils représentent un bien commun à protéger et à entretenir.

    • Où sont passés les accents circonflexes ?

      Pas de panique ! C’est que Nubo utilise les propositions orthographiques de 1990. Ce qui fait que « cout » et « coût », « maitrise » et « maîtrise » ou « boite » et « boîte » sont aussi corrects l’un que l’autre. Et ça, sans ambiguïté.

      Nubo a préféré aussi certains équivalents français de mots anglais, comme « courriel » pour « mail » ou « e-mail » au sens de message (« mail » reste utile pour désigner le protocole au sens large) ou « infolettre » pour « newsletter » (après tout, ça marche tout aussi bien). Par contre, le concept de « cloud » étant encore un peu brumeux, « nuage » n’est pas passé (mais « infonuagique » est dans les starting blocks !).

      La coopérative fait également l’effort d’une rédaction inclusive favorisant les épicènes ou l’utilsation des formes au féminin et au masculin. Parce que tout le monde a le droit de s’y retrouver, et que ça ne coute ni ne coûte rien.

partager :